Quand l’Diable s’en mêle

 

Il arrive un moment dans toutes les civilisations où les forces du bien et de la pensée progressiste doivent faire face aux forces de l'ignorance, du mal et de la tyrannie.

Ce que deviennent les générations futures dépend de ce qui se fait là à cet endroit à ce moment-là.

Découvrez si vous aviez pris part lorsque ces deux forces se sont affrontées.

C'est une histoire de science-fiction qui se déroule à l'époque du Moyen-âge. L'indifférence n'est plus une option.





Sur Amazon


Sur Kobo

Sommaire


L’aube de l’histoire

Le Livre

La descente de l’être ailé

Une nouvelle réalité

La métamorphose

Le pouvoir de l'alchimie

Le legs de Belzébuth

Le Spectre

Le décryptage

Croyances et superstitions

Le sort de l'Apocalypse

Gaspar

À la maison de Thomas

Une apparition provenant de nulle part

Le deuxième Alchimiste

Le combat sans fin de Belzébuth

Le troisième alchimiste

La Transformation

Les vilaines autorités

La signification du nombre 666

L’inexistence des restrictions de frontières

Les alchimistes qui n’étaient pas invités

La genèse d’une nouvelle société

Un lieu inconnu

La cité cachée

La réfutation d’Anaya

L'amour de sa vie

La folie d’Ébrim

Le sombre destin d’Anaya

Le mystérieux cavalier

L'amour qui ne voulait pas mourir

Le son de la cloche de la place publique

L'application des lois obtuses

L'énigme

Les options à choisir suivant la divulgation du livre

La manifestation du véritable démon

La disparition inexplicable d’Anaya

L’Interdiction

La confession du marchand

Captive

La reprise de l’activité à la pyramide

La belle bête et la Bête

Abandon de Gaspar

Le corridor de l’église

La volonté

Le pouvoir de changer son destin

La prémonition

La véritable entité qu’était Anaya

Des questions embarrassantes

Les parents de Gaspar

Les autres purs de cœur

Un avenir qui se rapproche

L’incarcération des alchimistes

L’incinération de la connaissance

Le Jugement

Le Livre de la connaissance et de la science

Le destin

Épilogue



Chapitre 1 - L’aube de l’histoire



Un soir d’été où la pleine lune partageait le ciel avec des milliers d'étoiles, un alchimiste s’avança vers un gigantesque chêne près du sommet d’une petite colline. Il fit son chemin vers l'arbre à l'aide d’un bâton sculpté qui émettait une couleur bleu pâle.


Il était vêtu d'une longue robe bleue et blanche. Sous son chapeau haut de forme, ses longs cheveux bruns et sa barbe virevoltaient à chaque caresse du vent. Ils étaient si longs qu’ils rasaient le sol. On aurait pu dire  facilement qu'il ne les avait jamais coupés de sa vie. De son sac qu’il avait à l’épaule, il sortit un livre volumineux. 


La couverture du livre était couverte de cuir noir, élégamment gravée de flammes et juste en dessous, une rose rouge partiellement en floraison.


Il plaça son bâton sur le sol et descendit lentement sur ses genoux pour déposer le livre au pied du chêne. Ce fut la dernière fois qu'il entendit le son habituel provenant du livre : le crépitement du bois dévoré par les flammes, qui signifiaient tant pour lui.


– Votre héritage doit être transmis à quelqu'un d'autre. Quelqu'un devra venir ici, vous trouver et découvrir ce qui est lié au sein de votre couverture. Je dois vous abandonner à votre propre destin… Au revoir, mon cher ami.


Reprenant son bâton du sol, il leva le bas de sa longue robe, pour qu'il puisse reprendre pied. Il jeta un dernier coup d'œil sur le livre et le grand chêne, et s’éloignât. L’alchimiste n’est jamais retourné à cet endroit. Il n'a jamais été revu depuis. Près de ce chêne ou n'importe où ailleurs sur la planète. Il s’agissait de sa deuxième et dernière visite sur ce site et du monde des mortels.


Il s’appelait Thomas. Il possédait une personnalité très énigmatique. Il aurait pu être l'un des derniers alchimistes restant, ayant existé à l’ère du Moyen-âge ou même avant cette époque comme l'un des vraisemblables ancêtres médiévaux de la chimie. Mais personne n’a pu vérifier avec certitude si cela était vrai. Il fut le protecteur du livre durant plusieurs années. L’information contenue dans le livre était dite très vieille de plusieurs siècles.


D'une légende qui n’a pu être profondément approfondie, ce livre lui avait été conféré par un être qui provenait d’un autre monde. L’auteur se nommait Belzébuth.


Le contenu du livre n'avait pas une origine terrestre.




Chapitre 2 - Le Livre



Il était une fois un livre qui possédait un très grand pouvoir. Seuls ceux qu’il autorisait pouvaient l’ouvrir pour voir et lire son contenu. Chaque fois qu’un « pur de cœur » l’ouvrait, tout son environnement se transformait en un monde très futuriste.


À leur grand étonnement, un monde fabuleux leur apparaissait. Alors que le paysage semble aussi naturel que celui de la Terre, avec des arbres, des rivières, des océans, des montagnes avec des calottes glaciaires, etc., tout le reste est construit de pur cristal bleu. Tous les bâtiments et les gratte-ciels sont étincelants. Ce lieu avait été créé très paisible afin que toutes les personnes dans ce monde puissent s’épanouir.


Elles vivent apparemment dans ce monde depuis des millénaires et sont les directes descendantes métaphoriques de Belzébuth. 


Belzébuth n'est pas le diable comme certaines civilisations l’ont décrit. Bien au contraire.


Il a contribué à créer une civilisation qui possède toutes les connaissances technologiques et scientifiques. Toute cette intelligence provenant des réalités du passé, des univers et multi-univers actuels et futurs, leur appartient. Elle se situe bien au-delà de celle du temps des « recherches et découvertes ». Leur intellect les amène bien au-dessus de toute possibilité qui, auparavant, se maintenait au stade de l’imagination.


Cette notion du temps enseignée sur Terre telle que les mots toujours et jamais ne fait pas partie de leur existence. Elle jouit d’un concept de temps entièrement distinct.


Ces êtres suprêmes ont vu le jour à partir d’un schéma à l'image de Belzébuth. Ils sont les anges immortalisés qui connaissent tout ce qui doit être connu. Ils n'ont plus de secrets ni de sujets encore à explorer. Ils sont forts physiquement et spirituellement en plus d’être très brillants et logiques.


Cette entité nommée Belzébuth provient des profondeurs de l'espace, de l'étoile la plus brillante ayant existé. Elle demeure, encore à ce jour, la plus brillante. L'étoile s’appelle Sirius.


...

          Sur Amazon


Sur Kobo